L'objectif de la SFMC

La société française de médecine de catastrophe ( S.F.M.C.) a été fondée en 1983. La France venait alors de subir une vague d’attentats terroristes et avait participé à des missions internationales de secours et soins pour fléaux ou catastrophes.

Cette naissance avait été précédée par une démarche d’enseignement spécifique de la médicalisation des urgences collectives en situation de catastrophe. Le premier diplôme d’université (DU) fut créé en 1981 par l’Université Paris XII et l’enseignement pratiqué résultat d’une convention entre l’Université et le service de santé des Armées, dans les deux années qui suivirent d’autres universités créèrent également un enseignement de médecine de catastrophe : les universités de Nancy, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, puis plus tard celles d’Amiens, Lille, Paris.

La société s’est proposée de réunir des acteurs de terrain, des enseignants, des responsables administratifs au sein d’une société savante où pourraient s’échanger expériences et savoir-faire, recherches et acquisitions techniques, sans tenir compte de leur appartenance au monde médical de la santé, de l’intérieur, de la défense, de l’enseignement, de la diplomatie ou des associations.

C’est ainsi que la S.F.M.C. a contribué à développer en France et notamment dans les pays francophones un réseau de compétences qui permis la tenue de congrès et réunions à thèmes, des enseignements, des ouvrages de référence.

La SFMC, association loi de 1901, a pour but (Article 1 de ses statuts ) :

  • De promouvoir et coordonner le concept de Médecine de Catastrophe, des urgences collectives et celui de protection et de prévention vis à vis de la population civile,
  • De participer à la définition des programmes concernant l’enseignement initial de la médecine de catastrophe et la formation continue,
  • D’inciter et d’encourager les recherches relatives aux problèmes des secours d’urgence et de la prise en charge des victimes en masse et de protection des populations,
  • D’inciter et d’encourager le développement de la recherche fondamentale dans le domaine de la prévision, la prévention et le traitement des catastrophes,
  • De diffuser l’information à l’intention des personnels de santé, des institutions gouvernementales et non gouvernementales et de la population civile,
  • D’établir et de développer des échanges avec les institutions et sociétés médicales étrangères poursuivant les mêmes buts qu’elle.

L'organisation de la SFMC

La SFMC dispose de moyens d’action, non limitatifs, qui sont (Article 2) :

  • L’organisation de manifestations telles que réunions, conférences, congrès et expositions,
  • La publication de travaux, l’édition de revues, d’ouvrages, la réalisation de films, de vidéocassettes, de CD Rom et plus généralement de toutes informations sur tout support,
  • L’organisation de tout enseignement répondant aux buts visés par la SFMC,
  • Toutes actions destinées à :
    • mieux faire connaître l’association,
    • favoriser l’évolution des connaissances théoriques, techniques, pratiques et opérationnelles dans le domaine de la médecine des urgences collectives et de la médecine de catastrophe et de la protection des populations,
    • encourager les échanges d’expériences entre pays francophones sur l’organisation des secours en situation d’urgence collective et de catastrophe.
L’organe d’expression de la SFMC est constitué par un bulletin de liaison dénommé « La Lettre de la SFMC » et diffusée gratuitement à tous les membres de la société avec une périodicité de 6 numéros par an et par un site sur Internet. Pour ce faire la SFMC dispose d’un budjet alimenté essentiellement par les cotisations de ses adhérants, auquelles s’ajoutent quelques dons ou revenus de ses manifestations. Association à but scientifique non lucrative, la SFMC limite ses dépenses à ses frais de fonctionnement. Elle dispose d’un compte bancaire dont les coordonnées sont les suivantes : Agence : Paris Gobelins 00810 RIB : 30004 00810 00010325030 46 IBAN : FR76 3000 4008 1000 0103 2503 046 BIC : BNPAFRPPXXX Un conseil d’administration composé de 18 membres et un bureau animent la société autour du président élu et de trois vices présidents

La SFMC est composée (Article 3 des statuts) de médecins, pharmaciens, vétérinaires, infirmiers, cadres administratifs et de personnes morales à jour de leur cotisation annuelle :

Membres titulaires
Médecins de toute discipline intéressée par la médecine de catastrophe et la gestion des crises sanitaires et s’acquittant d’une cotisation annuelle.

Membres associés
constitués par les personnes physiques non médecins mais intéressées par la prévision, la prévention et la gestion des crises sanitaires, l’organisation des secours en situation d’urgences collectives et de catastrophe, la protection des populations et s’acquittant d’une cotisation annuelle identique à celle des membres titulaires.

Membres affiliés
constitués par des personnes morales (Organismes, Institutions, Associations..) intéressées par les travaux et les buts poursuivis par la SFMC et s’acquittant d’une cotisation annuelle égale au moins à 5 fois celle des membres titulaires et associés.

Les activités de la SFMC

Dans le cadre des objectifs définis par ses statuts, la S.F.M.C. organise un des manifestations et effectue régulièrement un certain nombre de missions tant en France qu’à l’étranger.

1. Missions d’audit et d’analyse

La S.F.M.C. est en mesure de mettre en place des missions d’audit sur l’organisation des secours en situation d’urgence collective et de catastrophe pour des circonstances et des lieux bien définis.

2. Missions d’enseignement, d’information, et de formation

La SFMC participe et/ou organise des stages de formation initiale et continue dans différents domaines de la médecine de catastrophe et de l’organisation des secours.

  • Organisations de secours.
  • Gestion des crises sanitaires.
  • Gestions des phénomènes collectifs de foule.
  • Information sur la gestion du stress en intervention.
  • Organisation de la logistique.
  • Stratégie de soins au profit d’un grand nombre de victimes : brûlés, intoxiqués.
  • Approche stratégique des nouveaux risques.

Ces missions sont effectuées soit en France soit dans divers pays européens et non européens.

Au cours de ces 5 dernières années une vingtaine de missions de ce type ont été réalisées.

3. Participation à des congrès et réunions nationales et internationales

Au titre de la SFMC plusieurs des membres titulaires ont participés à des congrès et des réunions nationales et internationales. Des liens se sont créés avec des sociétés étrangères poursuivant le même but.

Au cours de ces 5 dernières années une trentaine de missions ont été ainsi réalisées.

Ces dernières années la SFMC a participé à ces réunions en France ( y compris les D.O.M. : Guyane, Martinique, Guadeloupe, Réunion ), en Algérie, Belgique, Brésil, Cameroun, Gabon, Italie, Jordanie, Liban, Madagascar, Maroc, Mexique, Portugal, Roumanie, Suisse, Tunisie, Venezuela.

4. Organisation de congrès nationaux et de réunions régionales

La SFMC organise (ou participe) en partenariat avec d’autres organismes ou associations des congrès et des réunions scientifiques.

Depuis sa création la SFMC a organisé prés de 50 réunions diverses, à raison de une à deux réunions par an.

5. Publications diverses

Depuis 1999 la SFMC publie tous les deux mois un document d’information : La lettre de la SFMC qui est adressée gratuitement à tous les membres et à un certain nombre d’organismes publics et d’associations concernés par les problèmes des gestion des risques collectifs dans leurs aspects de prévision, de recherche, de prévention et de traitement …).

Le lecteur y trouve :

  • Des informations sur les congrès et les réunions scientifiques.
  • Toutes les activités passées et à venir de la SFMC.
  • Des analyses d’événements et des données bibliographiques en fonction de l’actualité.
  • Des informations sur des textes officiels nationaux et européens.

Depuis 2007, un site internet : www.sfmc.eu, est animé par la SFMC.

Une page réservée aux membres permet de retrouver l’intégralité de la Lettre, les communications présentées pendant les Journées d’actualités, des documents de synthèse ou de référence sur des sujets de médecine de catastrophe.

Des liens permettent des contacts avec les sociétés, les associations françaises ou étrangères ayant des buts similaires.