Communication SFMC

Portez des masques pour protéger les autres et vous protéger

Devant la pénurie actuelle il est rappelé la possibilité de fabriquer soit-même un masque improvisé en tissu qui n’ayant certainement pas les qualités ergonomiques et d’efficacité que les masques industriels permettent de palier temporairement à leur absence.

Masques anti-projection alternatifs :

La pénurie actuelle de masques chirurgicaux oblige à réinventer les systèmes de nos grand’mères qui fabriquaient elles-mêmes des masques anti-projection en tissu.
Pour disposer rapidement d’un masque anti-projection improvisé toujours plus efficace que l’absence de protection il est possible de se fabriquer un masque en tissu,  même sans savoir coudre.
Il sont recommandés pour tout public pour les activités quotidiennes dès lors que l’on rencontre d’autres personnes. C’est une action citoyenne : je protège les autres et ils me protègent en portant également un masque.
Le port de masque ne contredit pas les mesures de confinement, de distanciation sociale et d’hygiène recommandées par les autorités qui doivent être par ailleurs scrupuleusement suivies, mais les complètent.
Ils sont aujourd’hui recommandés par l’Académie de médecine : Recommandation.
Quelques exemples de fabrication « maison » :
https://www.youtube.com/watch?v=7LgOjnJ3hEo
https://www.youtube.com/watch?v=QkEWqKntdSc

Faites appel à votre imagination, mais respectez les trois impératifs suivants :
– S’assurer que le masque alternatif couvre les narines et la bouche.
– Le changer toutes les trois heures ou si mouillé ou gêne respiratoire.
– Le laver (machine 60° avec détergent habituel) et le repasser avant nouvel usage.

Les utiliser à bon escient en les économisant du fait de la durée de port efficace (3h) ne les porter qu’en présence d’autrui.
Merci de nous adresser vos idées et remarques : contact@sfmc.eu

Quelques précisions concernant les masques respiratoires, caractéristiques générales des masques chirurgicaux, des masques FFP : capacité de filtration, utilisation, durée de protection.

Masques chirurgicaux, masques anti-projection

La transmission d’agents infectieux lors d’actes chirurgicaux peut se produire de différentes façons. Les sources de transmission sont, par exemple, le nez et la bouche des membres de l’équipe chirurgicale.
Les masques à usage médical sont en première intention destinés à protéger le patient contre la transmission d’agents infectieux, et, dans certaines circonstances à protéger la personne qui les porte contre les projections de liquides susceptibles d’être contaminés et contre certaines particules actives.

C’est un masque destiné à arrêter les particules projetées par le porteur. Il peut contribuer à protéger contre les projections du malade.
– Directive Européenne 93/42/CEE relative aux Dispositifs Médicaux
– Norme EN 14683 : Août 2014 : cette norme évalue l’efficacité du matériau filtrant dans le sens de l’expiration.

On distingue 4 types de masques chirurgicaux : les masques de type I, de type II, qui peuvent être rendu résistant aux projections et aux liquides IR et IIR :
– Type I = EFB (Efficacité de filtration bactérienne) > 95 %
– Type II = EFB > 98 %
– Type IR et IIR = Résistant aux projections et aux liquides

Le classement en 3 familles de masques est réparti comme suit :

Type IType IIType IIR
Efficacité de filtrage Bactérienne (EFB) en %≥ 95≥98≥98
Pression différentielle (Pa/cm²)<29,4<29,9<49
Pression de la résistance aux projectionsNon éxigéNon éxigé≥16,0
Propreté Microbienne (ufc/g)≤30≤30≤30

Durée de protection 3 à 8 heures, durée de port permanent généralement conseillée : 4 heures. Un masque humide qui gêne la respiration doit être changé.

                                           

Exemples              Masque Type I  3 plis                                                Masque Type IIR

Masques de protection respiratoire FFP

Le masque de protection FFP (Filtering Facepiece Particles, pièce faciale filtrante contre les particules), aussi appelé appareil de protection respiratoire jetable filtrant contre les particules. Ce masque est une protection contre les particules aussi contre diverses maladies transmissibles dans l’air.
C’est le masque utilisé par les professionnels de santé ou de laboratoire qui filtre également les virus.

De type demi-masque, c’est-à-dire couvrant le menton, le nez et la bouche. On évalue l’efficacité en fonction du taux de filtration mais aussi en fonction du taux de fuite vers l’intérieur, le masque devant être correctement ajusté sur le visage.

La norme NF EN14683:2014 définit trois classes d’efficacité de filtration pour ces masques à savoir FFP1, FFP2 et FFP3. 3 classes de performance :
– FFP1 : Pénétration filtre maximale 20%, Fuite totale maximale 22%;
– FFP2 : Pénétration filtre maximale 6%, Fuite totale maximale 8 %,
– FFP3 : Pénétration filtre maximale 1%, Fuite totale maximale 2%.

Durée de protection 3 à 8 heures, durée de port permanent généralement conseillée : 4 heures.

                                          

Masque FFP2                         Masque FFP Bec de canard             Masque FFP2 avec valve

Remarques

– Il existe plusieurs formes de masques de protection respiratoire : les masques « coquille dure », « bec de canard » et « à plis »

– Pour qu’un masque de protection respiratoire soit étanche il faut qu’il soit :
– adapté à la morphologie de celui qui le porte
– correctement ajusté au visage

– Pour vérifier qu’un masque est adapté à son utilisateur, il existe un test appelé Fit-Test. Ce test peut-être :
– qualitatif : test basé sur la perception du goût sucré ou amer à travers le masque. Toute fuite au niveau du visage se manifeste par la perception du goût
– quantitatif : test consistant en la mesure de la concentration en particules à l’intérieur et à l’extérieur du masque. Toute fuite au niveau du visage se traduit par une augmentation de la concentration en particules à l’intérieur du masque

– Pour vérifier l’ajustement d’un masque de protection respiratoire, il existe un test appelé Fit-Check : en l’absence de fuite, à l’inspiration forcée, avec une feuille plastique ou les mains en coquille sur le masque, le masque se plaque légèrement sur le visage.

H. Julien

Pour en savoir plus
Quelques adresses internet

https://www.ars.sante.fr/les-gestes-barrieres-porter-un-masque-quand-est-malade
https://fr.wikihow.com/mettre-un-masque-chirurgical
https://www.geres.org/geste/port-de-masque/
https://www.atousante.com/risques-professionnels/risques-infectieux/pandemie-grippale/pandemie-grippale-protection-respiratoire/
https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2609189-masque-protection-contre-coronavirus-ffp2-reutilisable/
https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/03/02/coronavirus-le-port-du-masque-de-protection-est-il-une-mesure-efficace_6031541_3244.html
https://www.youtube.com/watch?v=CMgDVSgWPjc