L'actualité

Newsletter n° 70 (Covid-19)

Eddy Mitchell aurait parlé de « dernière séance », les Doors auraient chanté « This is the end », les Shadoks (un peu moins tranchés) auraient pompé « C’est tout pour aujourd’hui »…..
Fred Adnet, lui, nous présente les adieux de sa NewsLetter (espérons qu’il ne soit pas obligé d’imiter Maurice Chevalier!)
NewsLetter_70_ADNET

 

C’EST LA DERNIERE NEWSLETTER !!
Toutes les bonnes choses ont une fin, les mauvaises aussi heureusement.
Au moment où cette pandémie COVID-19 semble se transformer en une endémie, maladie permanente certes,
mais avec un faible impact et plus facilement contrôlable, il semble que
le moment soit venu d’interrompre cette newsletter.
J’ai débuté cette chronique le 12 Mars 2020, en pleine première vague, meurtrière.
Elle s’adressait aux internes et aux médecins de mon service (urgences-Samu de l’hôpital
Avicenne), déboussolés par l’horreur que nous vivions. Le but était de leur apporter un peu
de rationnel et de factuel dans la compréhension de ce qui nous tombait dessus. Comme les
praticiens manquent de temps pour se concentrer sur la littérature, je considérais comme
une mission la diffusion de ces courts résumés des données scientifiques disponibles.
Surprise. Cette lettre a rapidement dépassé les frontières de notre service des
urgences. D’abord quotidienne – les fameuses FAQ -, puis hebdomadaire et finalement
bimensuelle, cette newsletter a eu un succès inattendu m’obligeant à un devoir de travail de
plus en plus exigeant. Distribuée par une dizaine de sites -plus de 240 000 téléchargements
pour le seul site calaméo®-, et partagée par plusieurs collèges, professionnels ou particuliers,
j’ai vu aussi cette lettre partir vers tous les DOM-TOM et à l’étranger. Jusqu’à atteindre une
liste de diffusion personnalisée de 4.000 membres (avec seulement 2 demandes de retrait).
Quarante-six FAQ et soixante-dix Newsletters après, je suis finalement assez fier du
travail accompli. Il n’avait pas d’autre but que d’apporter une information scientifique
simplifiée (je n’aime pas le mot vulgarisé), accessible aux non-médecins, mais en évitant
toute simplification grossière. J’ai d’ailleurs tenu à privilégier la langue française, en
traduisant toute l’iconographie.
Je tiens à remercier mon fidèle bras doit, Malika Chafaï qui a assuré les relectures, la
gestion de la liste de diffusion et les envois. Je remercie aussi tous les contributeurs à cette
Newsletter qui m’ont réellement aidé dans ce travail de cet énorme tri d’une littérature
scientifique pléthorique. Parmi les contributeurs, je ne peux pas ne pas citer le Dr. Axel
Ellrodt pour ses envois, son expertise et son humour, ce dernier trait que j’apprécie
particulièrement.

Enfin j’espère, modestement, que ce travail d’information aura permis à certains
d’entre nous soignants, patients, citoyens, de démêler le pertinent du flot de la
désinformation.
Cette lettre aura été pour moi une aventure, riche, et je tiens vraiment à rendre
hommage à mes lecteurs qui, dans leurs messages, au travers de leurs encouragements et
de leurs soutiens que j’ai reçus, ont alimenté maintenu en moi une énergie qui m’a permis
d’être, je l’espère, toujours au rendez-vous.
Ce COVID-19 devrait désormais rejoindre les rangs des maladies endémiques
maitrisables qui pourra être comme les autres maladies contagieuses – toutes les mauvaises
choses ont une fin – c’est-à-dire que cette newsletter, et seulement elle, prend sa retraite. Toutes les bonnes choses ont une fin !
Du fond du cœur, merci.
Frédéric Adnet